Une Petite Histoire des Années Soixantes

Published 25-Mar-2020 By Liz Updated 30-Mar-2020

Chers amis. Quand j'ai eu l'idée de construire un site web et d'écrire des articles sur ce blog, je n'aurais jamais imaginé qu'un virus malveillant viendrait tout changer. Comme dans les films apocalyptiques, le virus nous ferait rester chez nous.

Je trouve que c'est difficile d'écrire un article intéressant sur ma journée parce que chaque journée est la même ... je travaille pour mes clients, je m'inquiète un peu pour l'avenir du monde, et je me demande ce que font tous mes voisins et mes amis. Répéter.

Vous savez que ces choses ne font pas un bon article de blog. Donc, au lieu de cela, je vais raconter une histoire de famille. C'est une petite histoire que quelques uns parmi vous connaissent déjà, mais maintenant vous pouvez l'entendre en français.

La Jamaïque - Pendant Les Années Soixantes

Un homme qui joue de la guitare

Ma sœur a 25 ans de plus que moi. Au début des années soixantes, elle s'est mariée avec un entrepreneur. Ils habitaient à Kingston, en Jamaïque.

Son mari Dan était un commerçant très compétent. L'une de ses nombreuses entreprises était un atelier de réparation de voitures.

Dan ne travaillait pas comme mécanicien, mais il employait plusieur mécaniciens qualifiés. Aussi il employait un ou deux stagiaires - des jeunes hommes du coin.

Comme Dan était occupé par d'autres affaires, il a mis ma sœur en charge de l'atelier de réparation. Elle faisait bien son travail. Elle était bonne avec les clients et elle était un bon chef pour les employés.

Au fil du temps, elle a beaucoup appris sur la réparation des voitures elle-même.

Mais il y avait un jeune stagiaire qui mettait la patience de ma sœur à l'épreuve. Il s'appelait Robert et il était apprenti carrossier, mais il était le pire des apprentis.

Robert était paresseux, toujours assis au soleil et toujours grattant sa guitare qu'il amenait au travail même si ma soeur lui disait de ne pas l'amener.

Un jour, ma sœur a perdu sa patience avec Robert, et elle l'a licencié.  Pauvre Robert! Enfin, le jeune Monsieur Marley a pris sa guitare et est parti.

Je me demande souvent si Robert avait eu un grand talent pour la réparation des voitures, le monde aurait-il manqué tous les grandes chansons de Reggae comme "No Woman No Cry" ou "I Shot The Sheriff".

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

10 comments on “Une Petite Histoire des Années Soixantes”

  1. Incroyable ! C’ est vraiment vrai ?
    A part le contenu de l histoire qui est absolument dingue, je trouve Marylin que tu écris divinement bien. J ai lu cette histoire à voix haute, autour de notre table à manger devant mon mari et mon fils. Ce fut un super moment !!!

    1. Sabine... oui! L'histoire est vraiment vrai. Quand il était jeune, Bob Marley était dans l'emploi de ma soeur comme je l'ai décrit. Elle a vraiment trouvé qu'il n'était pas fait pour cet type de travail.

      Je trouve qu'il est plus facile d'écrire que de parler parce que j'ai le temps de penser à chaque mot et de le vérifier. J'espère que si j'écris assez de ces articles de blog, et si j'apprends tout le vocabulaire que cette activité me present, éventuellement mes compétences doivent sûrement s'améliorer.

      Je suis si contente que tu aies lu l'histoire à voix haute devant ton mari et ton fils!

  2. Quelle histoire incroyable! Ta soeur a viré Bob Marley! Heureusement, imagine si elle ne l'avait pas fait, le monde aurait été vraiment différent!

  3. J'adore ton histoire, je la trouve géniale, tu racontes tellement bien les histoires.
    J'ai l'impression d'avoir vécu un grand moment.

  4. Tous les genres de histoire me plaisent à condition qu'il y ait du suspense jusqu'à la fin. Cette histoire de votre famille ne m'a pas déçu. L'homme dénommé Robert était en réalité Bob Marley- l'un des principaux acteurs de la scène reggae. Pendant que le virus fait rage dans le monde j'écoute Bob Marley. A ce moment il est rassurant d'écouter les mots - 'ne pleure pas, tout ira bien' - des mots dans la célèbre chanson « No woman No cry » Cette chanson est remplis d'espoir et d'enthousiasme. Il est porteur d'un message positif et fort: la possibilité de la reprise éventuelle.

    1. Merci beaucoup pour ta commentaire Val. Certainement, le monde aurait été un endroit très différent sans les talents de Bob Marley et Les Wailers.

  5. Coucou Marilyn
    L'histoire de ta famille et de Bob Marĺey est vraiment touchante et incroyable. Tu as vraiment captivé mon attention.
    Aussi je te félicite pour ton écriture tu as fait beaucoup de progrès.

    1. Marie-Claude - Je suis si contente que tu aies ajouté un commentaire sur le blog! Oui je fais un peu de progrès avec mon vocabulaire. Mais il est toujours difficile de parler. Il est plus facile d'écrire. Je vais continuer.

Search The Site

About

This blog represents my attempts to improve my French.  LOL.

Social

Copyright © 2020 Francofile
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram